Une société individualiste souffre plus lors des crises. La coopération, l'entraide et la solidarité apaisent et favorisent les transitions. "Une plus grande attention devrait être accordée à la compréhension, à la reconnissance et au renforcement des capacités de résilience des communautés locales pour faire face aux impacts socio-économiques des crises" [1]

ide2Un chèque énergie délivré localement contre du volontariat.
20 kWh = 1 heure de volontariat (quelles que soient les activités).[2]
Le choix des bénéficiaires, des projets, des modalités est décidé localement.

 

Le développement de ces projets réduira d’autant la "cagnotte" de la caisse de la transition énergétique (cf. idée 1). Il permettra au niveau local (communes ? quartiers ?) de choisir son mode de transition écologique et sociale adapté à son contexte local.

Effets visés

Notre société et notre milieu naturel ont besoin du soin des bénévoles. Il faut amplifier le volontariat pour :

  • accompagner le changement de nos modes d’habitat,
  • aider à l’auto-rénovation de nos habitats
  • favoriser l'autoproduction et la maintenance de petites centrales à énergie renouvelable,
  • On peut y ajouter suivant les territoires: reforester, soutenir à la biodiversité, tri et recyclage, reconvertir des modes de productions agricoles, des modes de transport...
  • Mais aussi dans d’autres contextes locaux  proteger des plus faibles : soins aux enfants, personnes âgées, malades, handicapées, aux sans abris, aux mal logés…etc.

Effets induits possibles

  • Le développement de la participation citoyenne : pour agréer et arbitrer entre les projets locaux proposés par des associations locales.
  • Le développement de l’activité associative, et la création de petites entreprises
  • Le développement des circuits courts.
  • La réduction du temps de travail (choisie par le salarié)  pour développer des services civiques:  diminution des « bull-shit jobs » et des maladies psychologiques au travail.
  • Le développement de tout ce qui ne relève pas du marché : l’estime de soi, le partage, la cohésion sociale locale inter-générationnelle et inter-communautaire,

Exemple d’un choix local
Budget d'une commune de 5000 habitants.
Accord de l'Etat de chèques énergies pour 500 000 kWh
20 projets retenus par la mairie :
Pour les bénéficiaires de RSA : jusqu’à 80% de la facture énergétique.
Pour les temps partiels : jusqu’à 40% de la facture énergétique.

Mise en oeuvre

Cette Idée est très facile à mettre en oeuvre. Le chèque énergie existe dèjà. Il suffit qu'une entité locale démocratiquement choisie le délivre comme une monnaie temps, selon des règles adaptées à sa transition écologique et sociale locale.

video 2cliquez pour vidéo idée 2

[1] Source : « Une autre fin du monde est possible, vivre l’effondrement et pas seulement y survivre » de Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle aux éditions du Seuil .

[2] 1 heure de volontariat est à 10€ (il n’y pas de charge sociale, car ce n’est pas du travail). Avec l'hypothèse du kWh à 0,5€, cela fait 20 kWh.

Ajoutez vos commentaires ou corrections en précisant vos sources, ainsi que votre nom si vous souhaitez qu'il apparaisse avec votre contribution :